Mandé Taekwondo » Histoire

Histoire

drapeau-coreeLes fondements philosophiques du Taekwondo

Dès sa naissance, l’homme a l’instinct de se défendre contre les agressions de ses semblables, de la nature et de parer aux dangers qui le menacent pour survivre le plus longtemps possible. Tout au long de sa vie, il devra défendre son corps avec ses membres et à l’aide de ses cinq sens, de sa volonté et de son expérience. On peut donc dire qu’à l’origine des divers moyens de self-défense se trouve la réaction en chaîne de l’individu et de l’expérience combinée avec l’esprit et la psychologie de l’homme. Des vestiges artistiques occidentaux et orientaux nous permettent de remarquer que les techniques de self-défense remonte presque aux origines de l’humanité. C’est sur cette alliance première que repose les bases du Taekwondo.

Son origine: la Corée

Les techniques de self défense se développent petit à petit avec la civilisation sous l’influence des nécessités et grâce aux recherches individuelles dans de nombreux pays occidentaux et orientaux.

La Corée a été unifiée pour la première fois vers l’an 600. Cette unification a été rendue possible par une organisation de jeunes gens, HWA-RANG-DO. Ces jeunes hommes, âgés de quinze à vingt ans, choisis particulièrement dans l’aristocratie, admiraient la nature, qui servait de cadre à leur entraînement effectué dans la justice et l’amitié. Ils avaient le culte de la beauté corporelle et considéraient que l’esprit et le corps ne faisaient qu’un, un esprit pur se reflétant dans un corps harmonieux. Ils choisissaient toujours, pour leurs exercices, un cadre naturel grandiose afin de se familiariser avec les secrets de la nature. Cette communion avec la nature leur était indispensable, physiquement et spirituellement. Sous l’influence du Confucianisme, le loyalisme envers l’Etat devint une idée directrice, et HWA-RANG-DO forma ainsi une véritable élite militaire. Un programme d’entraînement fut mis au point sous le nom de TAE KYON ou « combat sans armes ».

Histoire de la Corée

La dynastie KORYO succéda à la dynastie SYLLA. Sous ce règne, l’art guerrier tomba en désuétude et fut même méprisé. Sousl’occupation japonaise, il fut strictement interdit de pratiquer cet art à cause de son caractère national, et le TAE KYON fut remplacé par le Karaté japonais ou le Kem-po chinois. Ce n’est  qu’en 1945, à la libération, que le Mouvement pour la Restauration de l’Originalité Coréenne se créa. En 1955, par suite d’une concertation d’experts et d’érudits, on adopta le vocable de TAEKWON DO pour désigner la forme rénovée de l’ancien TAE KYON.

Le Taekwon Do est donc d’origine purement coréenne, comme en témoignent les plus anciennes peintures, et il convient de ne pas le confondre avec la Boxe Chinoise ou le Karaté japonais, dont il diffère d’ailleurs profondément.